20.4.06

Dans mon champ

Aujourd'hui c'est la journée où il y aura des feuilles.
J'ai tiré mes colocs dehors ce matin, 7 h45 : « Regardez les gars! Aujourd'hui il y aura des feuilles! »
Les bourgeons que nous avons vus bien gros mardi soir, ils éclateront aujourd'hui!
Ils sont tout verts, un peu ouverts, en train d’éclore.
Je crois que mes colocs me trouvent un peu folle-dingue, mais sympa malgré tout.


Hier j'ai transplanté des plantes sur le balcon.
(Des plantes ramenées du bureau, chuuuuuuuuut!)
Une bière à la main, l’autre dans la terre, une troisième qui tient la plante transfuge et une dernière qui cache mes yeux du soleil.
La joie.
Bon, d’accord, ce matin les plantes n’ont pas l’air d’avoir trop apprécié la transplantation, mais elles s’habitueront à vivre séparées.
C’était quoi l’idée de mettre une plante à feuilles et un cactus dans le même pot?
Du coup, deux nouvelles plantes!
Les colocs commencent à trouver que je prends pas mal au sérieux mon rôle de mère nature dans l'appart...

Je devrai couper mon poinsettia bientôt, question qu'il se remette en forme pour la prochaine floraison.
(Noël 2006!)
Il est encore tout rouge, mais je dois le couper!
Cruelle Sauterelle.
(Je n’aurais pas dû le fertiliser l’hiver.)
À l’automne, je devrai le mettre au garde-robe!
C’est compliqué un poinsettia.
J’essaie quand même de le faire refleurir à l’hiver.
Beau défi.

Et j'ai sorti mon arbre sur le balcon.
Un arbre en pot.
Un APNI.
Un arbre poussant non identifié.
Je vous filerai une photo bientôt, pour que vous m’aidiez à lui donner une famille.
J’en ai encore pour quelques années à le tenir en pot comme ça, avant qu’il devienne trop grand.

Je trouverai bien un endroit où le planter un jour.
Et j'adopterai un autre bébé-arbre.

(Les colocs, ils aiment ça secrètement, les plantes dans le salon, j'en suis certaine!)

7 Comments:

At 1:05 p.m., Blogger Patrick Dion said...

T'es dure de la feuille j'trouve !

 
At 9:28 p.m., Blogger Sauterelle said...

Moi aussi je trouve! C'est une catastrophe une de mes transplantations. Shit. 24 heures à peine et elle a perdu tout tonus. Merde. Et dire que j'étais toute heureuse de ses 7 feuilles fièrement repoussées depuis janvier à partir de deux branches mortes! Moi qui la croyais bien vivante! Ô sacrilège que cette séparation de plantes siamoises! Zut-flûte.

 
At 9:22 a.m., Blogger Mamathilde said...

Je t'avais dit que ça ferait un bon texte de blogue!

Retravailler... C'est plutôt des pentures que tu lui a mis à ce texte!

 
At 11:02 a.m., Blogger Sauterelle said...

Oui oui Mathilde penture par penture, je construirai de petites cathédrales, comme Proust!

Pffffffffff n'importe quoi!

PS: J'ai rêvé qu'il y avait des sauterelles dans ma chambre d'adolescente cette nuit... Une sauterelle, c'est cocasse, ça fait un clin d'oeil. Deux, c'est correct. Trois, c'est inquiétant. Des dizaines, ça fout la chienne. Et après il y avait un cadavre dans le corridor. Wooooooooo.

 
At 12:14 p.m., Blogger Patrick Dion said...

Tant qu'y a pas de fantôme dans le garde-robe...

 
At 1:44 p.m., Blogger Sauterelle said...

Non les pentures grincent quand on ouvre les portes de garde-robe. Pas de danger que les fantômes s'y cachent subrepticement. Y'a qu'un poinsettia dans le garde-robe.

 
At 12:30 a.m., Anonymous Charles said...

Mais la question reste: tes plantes aiment-elles tes colocs?

 

Publier un commentaire

<< Home