24.5.06

C’est la faute à Érik

Ouais bon alors maintenant j’ai un vélo grâce à mon ami Érik. Il les retape et les distribue généreusement. J’aime ça comme ça : réutilisation, troc, grand air (ouin mettons!) et exercice. (Merci Érik.)

Je vais travailler à vélo. Je me le bouge sur la piste cyclable encombrée de consoeurs et de confrères cycleurs le matin et le soir. Je me tape aussi les allergies qui viennent avec l’air ambiant à Montréal en général et avec le pollen des trois parcs que je traverse en particulier. Première expérience d’allergies printanières pour moi. Ça va, c’est correct, vous pouvez arrêter de garrocher vos petites ovules et vos petits spermatos partout les plantouilles? C’est dégueu à la fin. Get a room, comme qu’on dit. (Si jamais je finis par atchoumer ce qu’il me reste d’amygdales au cours de la semaine, ce sera de ta faute Érik.)

Et puis j’ai pas de casque, suis trop paresseuse pour aller en acheter un. Érik devait m’aider à le magasiner. (Si je me casse le cou, ce sera de ta faute Érik.)

Il me manque encore un support arrière pour les bagages. Érik devait me le poser. Je porte donc mon lot quotidien de vêtements de rechange (ça sue une Sauterelle, vous le saviez?), de bouffe (ça mange aussi, et pas que des hommes, quoi qu’en dise les référents Google et Horizon!) et autres menus trucmuches de sacoche de fille. Lourdo sur le dos. (Si je me casse la colonne, ce sera de ta faute Érik.)

Et puis voilà-ti pas que je me farcissais depuis quelques semaines la trimballe totale quand j’allais dormir chez l’amoureux. Aux trucmuches de sacoche, ajoutez les trucmuches de baise-en-ville. Ça alourdit vachement le chargement, je vous dis pas. (La piste cyclable version cabossée extrême sur Saint-Zotique, c’est aussi de ta faute parce que tu y roules à longueur d’année, Érik.)

Alors, vous devinez la suite? Fatiguée de tout balader sur mon dos en va-et-vient constants entre chez moi et chez mon amoureux, j’ai décidé, ô oui décidé, de semer mes petits pots dans sa salle de bain. Woooo. Quelle avancée depuis le billet où je paniquais à l’idée d’avoir oublié ma brosse à dents chez l’amoureux! Scary shit. Que deviens-je? Déjà que je m’amusais à faire le ménage chez mon homme, voilà-ti pas que je m’y incruste de manière officielle. (Si je deviens une vraie blonde fatigante un jour, preuve est maintenant faite que ce sera uniquement de ta faute, Érik.)

9 Comments:

At 9:50 a.m., Blogger Patrick Dion said...

1- Semer du pot ? Tu sauras que: Uno, c'est illégal et deuzio, j'ai arrêté de fumer (hum hum).

2- Faire le ménage ?!? Euhhh... mouin, passons...

3- Incrusté hein ? Ça vient du mot croûte ça ? Comme dans vieille croûte ? C'est qui la vieille croûte ? Hein hein hein ?

 
At 10:54 a.m., Blogger Mamathilde said...

Je trouve que c'est facile de tout mettre sur le dos de quelqu'un d'autre...

M'enfin, que tu te laisses prendre de l'espace dans son chez-lui, là je suis fière de toi.

 
At 12:03 p.m., Blogger Sauterelle said...

Pat:
1- Ouin, t'es mieux de faire hum hum pour ton "arrêtage de fumer".
2- "Faire le ménage ?!? Euhhh... mouin, passons..." Oui exactement, voilà: passons le balai. Euh, non, scuse. Je passe le balai.
3- Ben tsé si tu mets un vieux fromage croûté à côté d'un jeune fromage tout frais, c'est pas le jeune fromage tout frais qui va rafraîchir le vieux. C'est le vieux qui va coloniser le jeune de ses bactéries rabougrites. Alors oui, je pogne de la croûte. Ah ouach je suis don ben dégueu moi là...

Mathilde: Hein, hein! C'est qui la championne de la mauvaise foi, maintenant?

 
At 5:55 p.m., Anonymous Charles said...

Ouach!!! tes images de fromage croûté!
J'aime mieux quand tu me parles du fromage marbré fluo.

 
At 8:17 p.m., Blogger Sauterelle said...

CHUUUUUT!
Ça reste entre nous, ça, Charles!
Pffff ça se dit meilleur ami et ça va dévoiler à la face d'Internet que je mange du fromage marbré Le choix du président. Tu trahis mes confidences, cher!

 
At 9:20 p.m., Blogger Daniel Rondeau said...

Hein? Pat laisse tes pots de crème se la couler douce dans sa salle de bain? Moi qui croyais que c'était les siens...

 
At 4:05 p.m., Blogger Daniel Rondeau said...

Je pensais à ça... Pat ne connaît du ménage que la brosse et l'éponge; il prend la première pour ensuite passer la seconde...
:P

 
At 10:49 p.m., Anonymous Anonyme said...

J'suis en retard, mais ne lâche pas tes cours de piano !

Moi, ça fait depuis que j'ai terminé mon secondaire que j'ai le rêve de recommencer à jouer du saxophone, et ça fait déjà 30 ans !

 
At 12:12 p.m., Blogger Sauterelle said...

Dan: En ce qui concerne les petits pots, Pat n'en est qu'à la crème anti-ride. Je l'entreprendrai bientôt pour le masque raffermissant. Pour le ménage, oui je sais, mais il fait le café. Et les macarons.

Anonyme: Salut! Un mot pour toi: GO! Pas le choix sinon ça continue de trotter dans la tête infiniment. Et c'est tellement jouissant de jouer enfin!

 

Publier un commentaire

<< Home