11.6.06

Môôôsieur le Prince

C'est chiant un piano.
Je vous en recommande pas, oubliez ça.
Ça fait son frais dans son habit noir.
Ça reste là, inutile, prince de salon sur plancher en pente.

Il m'a énervé la semaine dernière.
Il voulait rien entendre.
Du coup, je l'ai boudé : ça lui apprendra.
Lui ai pas parlé, pas regardé depuis 5 jours.

Les ponts sont coupés.
Demain soir, je vais en toucher un autre.
Un classique, avec du vrai bois et des vraies cordes.
Pas un truc électronique avec des faux sons enregistrés.

Sera-t-il jaloux, cette fois?
M'écoutera-t-il, ensuite?
Apprendra-t-il sa leçon, une bonne fois pour toute?
Chose certaine : moi je ne sais pas la mienne pour le cours de demain!
(Et c'est entièrement sa faute, la vieille tête de mule.)

1 Comments:

At 9:47 a.m., Anonymous Charles said...

Dire que je l'avais trouvé charmant lors de ma visite!
Peut-être faisait-il des efforts supplémentaires pour épater la galerie...

 

Publier un commentaire

<< Home